Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 octobre 2013 2 29 /10 /octobre /2013 15:33

Quelques jours avant l'Assemblée Générale qui aura lieu à Perpignan le samedi 16 novembre, je rencontre le trésorier-adjoint de LGBT66 - Echange, partage, convivialité - qui souhaite pour l'association une nouvelle tendance après le départ de son président actuel pour des raisons professionnelles.

- Bonjour Stéphane, LGBT66, c'est quoi ? :

C'est une association loi 1901 qui est basée sur le partage, la convivialité, l'échange, et qui permet de lutter contre toute discrimation dont l'homophobie en particulier. Elle participe également à différents combats permettant l'acceptation du monde LGBT, par exemple le mariage et on va, je pense, se focaliser également sur la problématique du transgenre et l'adoption.

- Quel est le nombre d'adhérents à LGBT66 ?

Nous sommes à ce jour 120 adhérents qui résident dans les Pyrénées-Orientales et dans les départements limitrophes.

- Quelle est la part de garçons et quelle est la part de filles parmi les adhérents ?

C'est une grosse problématique aujourd'hui pour notre asso qui ne compte qu'une vingtaine de filles et nous espérons à l'issue de la future Assemblée Générale attirer un plus grand nombre de participantes.

- Comment comptez-vous attirer de nouvelles adhérentes ?

Aller à l'écoute du public féminin, connaître leurs besoins, connaître leurs envies et les impliquer à 100% dans la vie et dans les décisions prises par l'asso. A ce jour, nous n'avons qu'une seule adhérente au Conseil d'administration et je souhaiterais pour le bien de tous et de toutes en compter un plus grand nombre.

- Alors que le mariage entre personnes de même sexe a été adopté par le parlement au printemps dernier, certaines personnes pourraient penser que des associations comme LGBT66 n'ont plus de revendications ?

Le mariage pour tous a été une très grande ouverture pour le monde homosexuel, mais les rancoeurs homophobes d'une minorité de la population sont toujours pesantes. Aujourd'hui, des homosexuels arrivent à ne pas être acceptés par leurs parents, par leurs camarades de classe, par leurs collègues de travail et je pense que c'est une lutte de longue haleine et qu'il faudra à un moment donné que les personnes homophobes comprennent que le monde LGBT est fait de personnes de chair et de sang pouvant partager des sentiments tendres et amoureux comme toute autre personne dite hétérosexuelle. De plus, par rapport à l'adoption, pourquoi mettre des barrières au bonheur d'un enfant dans un couple gay ou lesbien, alors que l'actualité de ces jours derniers nous prouve que certains parents hétérosexuels font vivre un calvaire à leurs enfants, ce qui ne peut laisser indifférent toute personne de tendance sexuelle différente. Un couple de même sexe doit avoir une autorisation juridique pour avoir un enfant alors qu'un couple hétéro a le droit de procréer sans que l'Administration ne se pose la question de savoir si l'enfant aura une vie épanouie.,

- LGBT66 a donc encore son mot à dire dans de nombreux domaines ?

Oui effectivement LGBT66 à ce jour participe à de nombreuses interventions en milieu scolaire, dans différents collèges et lycées du département afin de sensibiliser les jeunes à la difficulté que peuvent avoir leurs camarades à se sentir rejeter, molester, de par leur attirance physique et sentimentale pour une personne de même sexe. C'est un combat de longue haleine qui est mené par l'association mais qui se trouve encore aujourd'hui heurté au bon vouloir des différents chefs d'établissement. Il serait souhaitable que la préfecture ainsi que l'Académie proposent à tous les établissements scolaires de notre département un partenariat avec l'association LGBT66 afin que des interventions de sensibilisation sur la problématique homosexuelle chez les plus jeunes puisse intégrer un programme d'information contribuant à lutter contre l'homophobie chez les ados.

- L'association a-t-elle des contacts avec des responsables à Perpignan ?

L'association reçoit des subventions de la Maire de Perpignan et du Conseil général. Nous avons eu l'occasion d'être reçus par des députés, par le préfet et des conseillers généraux ainsi que par des conseillers municipaux. Notre association est pleinement reconnue par le monde politique du département de quelque bord que ce soit.

- Tu es donc amené toi-même à rencontrer des personnalités qui comptent dans le département des P.-O. ?

Tout à fait. Hier, accompagné de deux autres membres du Conseil d'administration, nous avons été reçus par Mme Toussainte Calabrèse, conseillère générale et directrice de l'Agence départementale d'information sur le logement (ADIL66) afin de nous informer sur l'existence de cet organisme et de proposer à nos adhérents se trouvant dans le flou administratif, qu'ils soient propriétaires ou locataires, de les contacter afin de pouvoir les aiguiller gratuitement et de leur donner toutes les informations nécessaires afin de contribuer à la résolution des problèmes qu'ils peuvent rencontrer.

- La prochaine Assemblée générale va élire son nouveau Conseil d'administration. Stéphane, es-tu candidat à la présidence de LGBT66 ?

Le 16 novembre aura lieu à la Salle des Libertés de Perpignan l'Assemblée générale de LGBT66. Seront mis au vote les bilans comptables de l'année écoulée, le rapport moral, ainsi que les prévisions pour l'année à venir. A l'issue de ces votes, sera élu un nouveau Conseil d'administration d'un maximum de 15 personnes. Celui-ci élira à son tour le bureau central dont le président. Pour répondre à ta question, comme je l'ai annoncé au dernier C.A. il y a un peu plus d'un mois, je serai candidat à la présidence afin de continuer le travail effectué depuis trois ans et d'y apporter une touche nouvelle avec le soutien des administrateurs si le résultat m'est favorable.

- Une touche nouvelle, cela veut dire un changement dans la ligne poursuivie actuellement ? Quels sont tes objectifs pour l'asso ?

L'association à ce jour est peu connue dans les villages de notre département. Il serait bien que l'association se fasse connaître par des réunions d'information en collaboration avec les communes rurales pour dédiaboliser le monde homosexuel et contribuer ainsi à la lutte contre l'homophobie dans le pays catalan. En parallèle de ses activités pourquoi ne pas faire découvrir notre beau département par diverses randonnées qui seraient ouvertes à toutes et à tous s'intéressant à la culture gay. ?

- C'est peut-être une opportunité pour attirer des filles dans l'asso ?

Effectivement, car j'ai eu de la part de potentielles adhérentes des demandes de sorties pédestres qui faute d'organisation n'ont pas abouties. Comme le monde gay est un monde sportif, à la recherche de sorties culturelles et de nouvelles connaissances, je pense qu'il faut proposer de nouvelles activités afin d'attirer plus de public n'osant à ce jour pas franchir la porte de notre association.

- En conclusion, toi Stéphane à la présidence de LGBT66, le nombre des adhérentes mais aussi des adhérents augmentera et le monde LGBT sera mieux accepté dans les endroits les plus reculés des P.-O. ?

Je ne suis pas un surhomme et je remercie l'ancien président pour le travail effectué et je m'acharnerai avec l'aide du futur Conseil d'administration à continuer et à amplifier son travail. Pour attirer de futurs adhérents et adhérentes, je pense que la visibilité plus étendue de notre association ne pourra être que bénéfique afin que toute personne LGBT du département sache qu'elle a une famille qui puisse l'accueillir et la respecter.

LGBT66 : Un regard neuf sur le monde LGBT.

LGBT66 : Un regard neuf sur le monde LGBT.

Partager cet article

Repost 0
Published by louisiane.catalogne.over-blog.com
commenter cet article

commentaires