Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2013 3 04 /12 /décembre /2013 08:00

"Par les degrés monte Ignacio

portant sa mort dessus son dos.

Cherchait le lever du jour

et le lever du jour n'était pas." (1)

Quand Federico Garcia Lorca rentre d'Argentine en mars 1934, il trouve son pays dans un climat politique troublé par de nombreuses émeutes dans différentes villes dont Madrid. La Seconde République espagnole peine à instaurer les réformes dont le pays aurait besoin pour se rénover (réforme agraire, séparation de l'Eglise et de l'Etat, loi sur le divorce, autonomie de la Catalogne, diminution du nombre d'officiers dans l'armée, etc.) du fait d'une puissante opposition de la bourgeoisie conservatrice. De plus, la crise de 1929 provoque une importante vague de chômage.

"La crise mondiale eut d'autres répercussions sur les conflits du travail en Espagne : les républiques américaines ne recevaient plus d'immigrants espagnols. Chaque année, plus de cent mille personnes avaient cherché du travail en Amérique. Il fallut donc tenir compte aussi de cet excédent de main d'œuvre, que n'absorbait plus l'émigration. Quand la République pratiquait une politique de salaires élevés, on voyait affluer de plus belle les désoeuvrés sur le marché du travail. La République n'accepta pas d'instituer l'indemnité de chômage forcé, notamment parce que le Trésor n'aurait pu y faire face. On préféra lancer de grands travaux publics, et favoriser le bâtiment à l'aide de dégrèvements et d'autres incitations." (2)

Le 10 août 1932, le général Sanjurjo organise un coup d'Etat qui échoue. Le 30 janvier 1933, Adolf Hitler est nommé chancelier en Allemagne. "En dehors des consignes données à la presse espagnole au début de l'année 1933 appelant à "plus de mesure" dans la critique des événements d'Allemagne, le gouvernement espagnol s'abstint de tout commentaire au lendemain de la nomination d'Adolf Hitler au poste de chancelier. Certes, les journaux proches du gouvernement de Madrid prirent globalement position contre la victoire des "éléments réactionnaires", ou encore s'inquiétèrent des relations Hugenberg-Hitler. D'autres journaux dénoncèrent "l'antisémitisme furibond" du Führer et l'hypothèque fasciste pesant sur l'avenir politique de l'Allemagne, mais aucune manifestation officielle ne vint troubler les relations germano-espagnoles, malgré "l'abîme idéologique" existant entre les deux régimes." (3)

Des élections législatives sont prévues pour le mois de novembre 1933. L'instabilité ministérielle de l'été 1933 favorise les partis de droite : la démission du second gouvernement Azana conduit à la nomination le 12 juin de Fernando de los Rios au poste de ministre d'Etat. La crise du mois de septembre entraîne son remplacement par Sanchez Albornoz jusqu'aux élections de novembre qui voient la victoire des forces de droite.

"Les républicains dits radicaux conclurent des alliances électorales avec les extrêmes droites. Les républicains de gauche et les socialistes furent battus. Un parlement de droite détruisit l'œuvre de la République autant qu'il était en son pouvoir de le faire. Il abolit la réforme agraire, amnistia et réintégra les militaires qui s'étaient soulevés le 10 août 1932, rétablit des salaires de misère dans le monde rural, persécuta tout ce qui représentait le républicanisme." (2)

"C'est fini. La pluie pénètre dans sa bouche.

L'air comme fou quitte sa poitrine creuse

et l'Amour, imprégné par des larmes de neige,

se chauffe sur la cime des ganaderias.

Que dit-on ? Un silence empuanti repose.

Nous sommes devant un corps gisant qui s'estompe,

devant une forme claire qui eut ses rossignols

et nous la voyons se cribler de trous sans fond." (1)

(1) Federico Garcia Lorca, Chant funèbre pour Ignacio Sanchez Mejias (1934).

(2) Manuel Azana, Causes de la guerre d'Espagne (Presses Universitaires de Rennes, 1999).

(3) Jean-François Berdah, La démocratie assassinée - la République espagnole et les grandes puissances, 1931-1939 (Berg International Editeurs, 2000).

A Grenade (Espagne)

A Grenade (Espagne)

Partager cet article

Repost 0
Published by louisiane.catalogne.over-blog.com
commenter cet article

commentaires