Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 octobre 2014 6 04 /10 /octobre /2014 12:58

L'Espagne est, au début du 20ème siècle, un pays de 18,5 millions d'habitants (21,3 millions en 1920). La capitale, Madrid, compte 540 000 habitants en 1900. Si la natalité est de 33,8°/oo en 1900, la mortalité infantile est importante : en 1900, 37% des enfants n'atteignent pas l'âge de 6 ans. L'hygiène, le manque d'eau, la vétusté des habitations, les maladies, entrainent la mort de centaines de milliers d'enfants. L'espérance de vie est de 34,8 ans en 1900 (41,2 ans en 1920).

L'Espagne est en 1910 une nation rurale : plus des deux tiers de la population active travaillent dans l'agriculture et dans la pêche. Si l'Espagne se modernise depuis la fin du 19ème siècle, le corps politique est paralysé par la peur de voir resurgir l'époque pas si lointaine des coups d'Etat et des guerres civiles à répétition qui ont miné le pays avant 1875. Pour maintenir l'alternance politique, on instaure le turno organisé par les états-majors des deux principaux partis et on se partage les sièges au Parlement. "Enfin, le recours trop fréquent à l'article 29 de la Constitution, qui stipule qu'est déclaré élu député tout candidat qui n'a pas d'adversaire, prive de participation une fraction importante des électeurs : plus de 35% par exemple, en 1916. Or, dès le milieu des années 1910, ce système ne fonctionne plus. Unamuno appelle désormais les deux partis gouvernementaux : "Las dos muletas turnantes" (El Mercantil Valenciano, 17-VI-1917). Ces béquilles - la métaphore, reprise, notamment par Araquistain, Albornoz ou Pérez de Ayala, fait florès - soutiennent un régime paralysé à force d'ignorer son environnement social. La représentation parlementaire n'est plus une médiation entre le peuple et le pouvoir, mais une représentation, au sens théâtral du terme, organisée par celui-ci à l'intention de celui-là; De surcroît, une fois le budget voté, le Parlement est fermé toutes les fois qu'était prévu un débat gênant pour le gouvernement ; à tel point que le pouvoir législatif ne contrôle nullement l'exécutif." (1)

"Affaiblissement du système d'alternance (turno) plus ou moins arrangée des partis traditionnels, montée de la protestation ouvrière et régionale, développement du conflit religieux, tensions coloniales renouvelées : à la veille de la Première Guerre mondiale l'Espagne est certainement un pays malade." (2)

A gauche, le PSOE (Parti Socialiste Ouvrier Espagnol) allié aux républicains "fait preuve d'une certaine efficacité, obtenant des succès dans les grandes villes et donnant le premier député de son histoire au PSOE, en la personne de Pablo Iglesias, élu à Madrid." (2)

A droite, "un temps désarçonné par la disparition de son leader indiscuté, Canovas, le parti conservateur finit par trouver en Antonio Maura (Grand-père maternel de Jorge Semprun, ndlr) la forte personnalité qui lui faisait défaut et qui le transforme de simple machine électorale ou de coalition de notables en embryon d'un parti de masses : à la veille de la Première Guerre mondiale, il faut désormais compter avec le maurisme, première mouture de la droite autoritaire espagnole moderne." (2)

"Longtemps, mon premier souvenir m'a semblé être celui d'une visite à mon grand-père maternel, Antonio Maura,dans l'hôtel particulier qu'il possédait rue de la Lealtad - qui porte aujourd'hui son nom - à quelques dizaines de mètres du musée du Prado et de l'une des entrées monumentales du parc du Retiro." (3).

"Tout d'abord, le vieux grand-père maternel, Antonio Maura Montaner, qui fut à plusieurs reprises Premier ministre du roi Alphonse XIII et resta jusqu'à sa mort, en 1925, l'un des chefs de la droite les plus écoutés. Grande figure du parti conservateur, homme autoritaire mais réformiste, il marque incontestablement son temps. Ayant projeté de donner à Cuba son indépendance afin d'éviter la guerre, il reste cependant lié à la Semaine tragique de Barcelone, qu'il réprima sauvagement.

Image hiératique que celle de ce président de l'Académie royale espagnole ; Jorge Semprun reconnaît avoir du mal à l'appréhender. S'agit-il d'une image réelle ou reconstruite ? Quelle est la part de vérité et de mensonges, la part d'oubli ? Que dire aujourd'hui du maurismo et des Juventudes Mauristas ? : "Antonio Maura, c'est la figure de légende politico-morale au milieu du tableau." (4)

"Etrangère aux divers systèmes d'alliances internationales, l'Espagne proclame, dès juillet 1914, une neutralité, dont elle peut escompter un indéniable profit économique, même si pour l'heure elle provoque de véhémentes disputes entre "germanophiles" - dont l'influence est grande dans l'aristocratie, l'Etat-major, au Palais royal même - et "aliadophiles", parmi lesquels figurent la majeure partie des intellectuels. Certains de ces derniers, parmi les plus jeunes, tentent pour leur part de se doter de moyens collectifs d'intervention dans les débats qui secouent le pays et de formation d'une "opinion". Autour de José Otega y Gasset, ils fondent à la veille de la guerre la Ligue d'éducation politique (1913) ou se lancent dans l'ambitieuse entreprise de presse culturelle que représente une revue comme España (1915)." (2)

Mais à l'apparente prospérité liée à la neutralité suivront les troubles et les violences de 1917 et l'arrivée au pouvoir, en septembre 1923, de Miguel Primo de Rivera qui supprimera les élections, le Parlement et les partis "réputés être les pièces d'une même entreprise de falsification de la volonté populaire et de corruption de l'esprit national, et il suspend la Constitution de 1876." (2).

(1) Temps de crise et "années folles" - les années 20 en Espagne par Carlos Serrano et Serge Salaün (Presses de l'Université de Paris-Sorbonne, 2002)

(2) L'Espagne au XXème siècle par Jacques Maurice et Carlos Serrano (Hachette, 1992)

(3) Adieu vive clarté... par Jorge Semprun de l'Académie Goncourt (Editions Gallimard 1998)

(4) Le Madrid de Jorge Semprun par Gérard de Cortanze (Editons du Chêne,1997)

Madrid, la Puerta del Sol (Espagne)

Madrid, la Puerta del Sol (Espagne)

Partager cet article

Repost 0
Published by louisiane.catalogne.over-blog.com
commenter cet article

commentaires