Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mars 2016 3 23 /03 /mars /2016 16:27

Nohant-Perpignan-Port-Vendres-Barcelone, tel fut l'itinéraire de George Sand avant d'arriver aux îles Baléares où elle passa avec son fils Maurice, sa fille Solange et le compositeur Frédéric Chopin, un hiver à Majorque entre novembre 1838 et février 1839.

En février 1838, George Sand reçoit dans sa maison de Nohant (Indre) son ami l'écrivain Honoré de Balzac. Ce dernier revient d'un voyage en Italie où il est passé par Venise : "C'est sous une pluie lugubre qu'il y descendit à l'Albergo Reale (de nos jours hôtel Danieli) dont les appartements, somptueusement meublés, étaient même munis de pianos. Il y occupa (sans le savoir) l'appartement qui avait été, en 1834, celui de George Sand et de Musset." (*) Durant ce séjour dans le Boischaut entre La Châtre et Aigurande, il imagine la trame d'une nouvelle œuvre, Béatrix, en écoutant George Sand lui conter la relation entre la comtesse d'Agoult qui a quitté son mari et sa fille pour Franz Liszt. Par son attitude libre, Marie d'Agoult suscite chez George Sand une grande admiration, et celle-ci décide de rejoindre en Suisse les jeunes amants qui se sont réfugiés à Genève (été 1836). Balzac écrit à Mme Hanska : "Elle est à Nohant depuis un an, fort triste et travaillant énormément. Elle mène à peu près ma vie. Elle se couche à six heures du matin et se lève à midi ; moi, je me couche à six heures du soir et me lève à minuit. Mais, naturellement, je me suis conformé à ses habitudes et nous avons, pendant trois jours, bavardé depuis cinq heures du soir, après le dîner, jusqu'à cinq heures du matin, de sorte que je l'ai plus connue, et réciproquement, pendant ces trois causeries que pendant les quatre années précédentes, où elle venait chez moi quand elle aimait Jules Sandeau, et que quand elle a été liée avec Musset." (*)

En avril 1838, George Sand est reçue à Paris chez le Consul Marliani et son épouse Charlotte qui tient un salon rue de la Grange Batelière. Chopin, qui se rend régulièrement dans ce salon, y croise la Bonne Dame de Nohant. George Sand a alors une relation avec le jeune auteur dramatique Félicien Mallefille qu'elle a installé à Nohant en tant que précepteur de son fils Maurice âgé de quinze ans et avec qui elle écrit la Dernière Aldini. Mais ceci ne l'empêche pas de penser à Chopin. George Sand écrit à Delacroix : "Pour vous décider à venir ce soir, je vous dirai que Chopin nous joue du piano en petit comité, les coudes sur le piano, et c'est alors qu'il est vraiment sublime." Leur liaison commence au début de l'été. Le peintre Eugène Delacroix immortalise dans son atelier de la rue des Marais Saint-Germain (actuelle rue Visconti, Paris 6ème) le couple nouvellement formé, Chopin au piano, George Sand derrière lui, une toile qui par la suite sera coupée en deux par les héritiers du peintre. Mais la relation Chopin-Sand fait scandale à Paris. Afin d'apaiser les tensions et les ragots, le couple décide de passer quelques mois à Majorque sur les conseils de Marliani. Chopin part de Paris, George Sand de Nohant qui écrit à la comtesse Marliani : "Chopin est arrivé hier soir à Perpignan frais comme une rose et rose comme un navet ; bien portant d'ailleurs, ayant supporté héroïquement ses quatre nuits de malle-poste." Après avoir passé une nuit chez M. Carcassonne rue des Abreuvoirs à Perpignan, George Sand, Chopin, Maurice, Solange et Melle Amélie, femme de chambre de George Sand, s'embarquent à Port-Vendres pour Barcelone à bord du Phénicien. Dans la capitale catalane, ils descendent à l'hôtel des Quatre nations sur les Ramblas où ils passent huit jours avant de partir pour Palma et avant de s'installer à Valldemosa pour y passer un hiver que George Sand racontera dans Un hiver à Majorque en 1842.

L'école de musique municipale de Saint-Cyprien (Pyrénées-Orientales) présentera le mercredi 6 avril 2016 à 18h30 Concert de printemps à la Collection François Desnoyer. Au programme, Albeniz, Chopin, Debussy, Granados et Satie. Entrée libre.

(*) Prométhée ou la vie de Balzac par André Maurois de l'Académie française (Hachette, 1965)

Façade de l'hôtel des Quatre nations (Barcelone) où George Sand et Chopin séjournèrent en novembre 1838.

Façade de l'hôtel des Quatre nations (Barcelone) où George Sand et Chopin séjournèrent en novembre 1838.

Partager cet article

Repost 0
Published by louisiane.catalogne.over-blog.com
commenter cet article

commentaires