Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2016 3 26 /10 /octobre /2016 10:30

"Medio planeta en armas contra el teuton milita." ("Une demi-planète en armes milite contre le Teuton.") Antonio Machado

Le 29 janvier 1915, paraît le premier numéro de España. Fondé et dirigé par José Ortega y Gasset - "fils du romancier-homme de presse J. Ortega Munilla (...) cet universitaire madrilène, formé à la philosophie en Allemagne, demeure en étroite relation, en effet, avec le monde de la communication" (1) -, l'hebdomadaire publie dans son neuvième numéro un poème d'Antonio Machado écrit quelques mois plus tôt (à Baeza (Andalousie), le 10 novembre 1914) et intitulé España en paz (L'Espagne en paix) :

"La guerre est barbare, stupide, régressive;

pourquoi sur l'Europe à nouveau cette sanglante rafale

qui fauche l'âme et cette folie agressive ?

Pourquoi l'homme à nouveau de sang se saoule-t-il ?

(...) Eh bien ? Le monde en guerre; l'Espagne seule en paix." (2)

Car, dès juillet 1914, l'Espagne confirme son isolationnisme en matière de politique internationale et proclame sa neutralité même si elle est partagée entre les germanophiles qui se trouvent principalement dans l'aristocratie, l'Etat-major et au Palais royal et les "aliadophiles" chez de nombreux intellectuels.

L'Espagne des années 1910 est un pays de 18,5 millions d'habitants (21,3 millions en 1920). L'espérance de vie à la naissance est de 34,8 ans en 1910 (de 41,2 ans en 1920). Jusqu'en 1910, la population est composée à 66% d'agriculteurs et de pêcheurs. Ce pourcentage tombera à 58,8 en 1920. La population en âge de travailler croît plus vite que la population active ce qui entraîne un excédent de main d'œuvre potentielle qui n'accède pas au travail et par conséquent une forte émigration, notamment vers l'Amérique, avec un pic en 1912. Le conflit mondial arrête ce phénomène qui reprendra au retour de la paix.

Le pays est gouverné par le roi Alphonse XIII et par des ministres dont le premier d'entre eux a pour nom Eduardo Dato du parti conservateur (jusqu'en décembre 1915) puis Alvaro de Figueroa y Torres du parti libéral (jusqu'en avril 1917). Né en 1886, Alphonse XIII est le fils posthume du roi Alphonse XII. Après la régence de sa mère, Marie-Christine de Habsbourg, il accède au trône à sa majorité en 1902. Il fait la connaissance de sa future épouse, petite-fille de la reine Victoria, trois ans plus tard au cours d'un voyage en Angleterre. Victoria Eugénie de Battemberg devient reine d'Espagne à l'âge de dix-neuf ans. Elle est la seconde Britannique à monter sur le trône d'Espagne après Marie Tudor (fille de Henry VIII et de Catherine d'Aragon) au 16ème siècle.

Depuis 1875, subsiste un système politique mis en place par Antonio Canovas del Castillo qui consiste, afin d'éviter des coups d'Etat comme ceux qui ont paralysé les régimes précédents, d'avoir recours à des élections truquées et de maintenir coûte que coûte une alternance organisée par les dirigeants des deux partis dominants, le parti conservateur et le parti libéral. Le fait qu'est déclaré élu à la députation tout candidat qui n'a pas d'adversaire prive de participation aux scrutins une grande partie des électeurs (35% en 1916). Le pouvoir législatif ne contrôle pas le pouvoir exécutif et le parlement est fermé dès qu'un débat gênant pour le gouvernement pourrait avoir lieu.

La capitale, Madrid, est une ville en pleine transformation : la Gran Via, avenue d'une longueur de 1 300 mètres est en construction depuis 1910. Percée en trois tronçons - dont le premier est achevé en 1917 -, elle ne sera terminée qu'après la guerre civile. Des bâtiments conçus par les architectes Antonio Palacios, Pablo Aranda Sanchez, Eduardo Reynals (décédé en 1916), Julio Martinez Zapata sortent de terre sur ses rives.  

Malgré le conflit mondial et les nombreux problèmes économiques qui en résultent pour le pays, c'est dans cette Espagne que vont vivre, travailler, voyager de nombreux artistes souvent venus de France, d'Allemagne, de Russie et qui vont faire connaissance ou y retrouver des intellectuels et artistes espagnols, écrivains, musiciens, peintres.

Le 15 avril 1915 est créé au Teatro Lara (Madrid) un ballet ("gitaneria") de Manuel de Falla en un acte et deux tableaux spécialement écrit pour la danseuse de flamenco Pastora Imperio et qui a pour titre El Amor brujo (L'Amour sorcier). Il conte l'histoire d'une jeune gitane hantée par le fantôme de son défunt mari. C'est alors une œuvre théâtrale chantée et parlée (le compositeur réorchestrera l'œuvre l'année suivante et supprimera les voix) dans laquelle on peut entendre la célèbre Danza del fin del dia communément appelée Danse du Feu.

Le mois suivant (mai 1915), Gertrude Stein - connue pour avoir acheté les premiers Picasso et les premiers Matisse dès le début du 20ème siècle - et son amie Alice Toklas, que les raids des zeppelins sur Paris effraient, quittent la capitale française pour l'Espagne. "Nous décidâmes d'aller nous aussi à Palma et d'oublier un peu la guerre." (3) Après un séjour à Barcelone, elles embarquent pour Majorque où "la vie à Palma était agréable. (...) Au lieu de partir à la fin de l'été nous y séjournâmes jusqu'au printemps suivant". (3) Et en effet, les deux femmes restent aux Baléares jusqu'au printemps 1916 avant de regagner Paris via Madrid. Elles fréquentent la petite communauté anglaise et française présente sur l'île. "L'opinion publique était alors fort divisée dans l'île de Majorque au sujet de la guerre. (...) Le garçon de l'hôtel parlait toujours de l'entrée de l'Espagne dans la guerre aux côtés des Alliés. Il était sûr que l'armée espagnole serait un appoint important pour les Alliés, car elle pouvait marcher plus longtemps avec moins de nourriture que nulle autre armée au monde." (3)

C'est l'époque de la première guerre sous-marine déclenchée par les Allemands. Le 7 mars 1916, Enric Granados est reçu avec tous les honneurs à la Maison Blanche (Washington DC) par le président Woodrow Wilson. Le compositeur est aux Etats-Unis depuis quelques jours pour y diriger au Metropolitan Opera de New York son opéra tiré de ses Goyescas. A la fin du même mois, il embarque avec son épouse à bord d'un bateau qui doit l'emmener en Angleterre. Après un court séjour à Londres, il monte à bord du Sussex qui fait la navette entre Folkestone et Dieppe. C'est au cours de cette traversée que le navire est torpillé par un sous-marin allemand. Le compositeur et son épouse disparaissent au milieu de la Manche.   

 

(1) Histoire de la littérature espagnole par Jacques Beyrie et Robert Jammes (PUF, 1994)

(2) Champs de Castille, Antonio Machado (Editions Gallimard, 1973)

(3) Autobiographie d'Alice Toklas par Gertrude Stein (Editions Gallimard, 1934)

Sources :

- Temps de crise et "années folles", les années 20 en Espagne par Carlos Serrano et Serge Salaün (Presses de l'Université de Paris-Sorbonne, 2002)

- L'Espagne au XXe siècle par Jacques Maurice et Carlos Serrano (Hachette, 1992) 

 

Palma de Mallorca (Iles Baléares) où Gertrude Stein passa l'hiver 1915-16

Palma de Mallorca (Iles Baléares) où Gertrude Stein passa l'hiver 1915-16

Partager cet article

Repost 0
Published by louisiane.catalogne.over-blog.com
commenter cet article

commentaires