Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 janvier 2013 3 23 /01 /janvier /2013 09:41

 

 

Si Biddeford, ville Franco de l'Etat du Maine, célébrait, fin juin, et pour la dixième fois sa "Kermesse Franco-Américaine", et Augusta, son "9ème Festival de la Bastille", Manchester, dans le New Hampshire, autre ville comptant de très nombreux "Francos" fêtait officiellement, pour la première fois cette année, la fête nationale française. Une manifestation organisée par le centre Franco-Américain en coopération avec l'ACA (Association Canado-Américaine). Le mauvais temps ne découragea pas les Francos de Manchester et autres habitants de la ville qui furent nombreux à "se joindre à la France pour marquer cette occasion spéciale qui, par tradition, honore les droits et les libertés de l'homme", termes par lesquels les affiches, en ville, invitaient la population à participer.

 

 

"Certains parmi nous, aimons tellement notre langue, que nous la chantons, la récitons dans nos vers et dans nos poèmes et nous l'utilisons pour réciter le "Notre Père" et le "Je vous salue Marie"... Oui, c'est nous les Franco-Américains et nous avons de quoi célébrer car nos ancêtres ont tracé et préparé le chemin pour nous et pour ceux qui viendront après nous...

Je me sens riche et comblé de parler toujours cette belle langue de Molière, la plus belle des langues, la langue française !... Je me souviens, moi, Jean-Paul Poulain que je suis un Français... Le Fondateur du Festival, Richard "Blackie" Bechard, intervenant ensuite pour rappeler l'histoire de ce festival, devait ajouter : "Le but de ce festival est de célébrer le fait français dans la ville d'Augusta, de nous rassembler pour resserrer nos liens familiaux et amicaux ; c'est pour propager notre langue française et perpétuer notre héritage. L'assaut de la Bastille en 1789 était, en effet, la libération du peuple français... le commencement de sa liberté, et, ce soir, et pendant trois jours, nous célèbrerons notre liberté comme peuple Franco-Américain... Parlez français, dansez des gigues, mangez et amusez-vous bien... Bon festival à vous tous."

Et l'on chanta bien les vieilles chansons françaises et les actuelles et l'on dansa et l'on s'amusa bien, tout au long de ces trois journées animées par des musiciens et chanteurs Franc-Américains : l'orchestre "C'est si bon", Liliane Labbé, Josée Vachon, Jean-Paul Poulain, les danseuses à claquettes d'Arundel. Avec les Québécois Denis Côté, accordéoniste réputé, les Soeurs Boivin, les jumeaux Breton, La Famille Gagné, avec, enfin, l'orchestre Cajun des Basin Brothers et de nombreux autres. Le Gala d'amateurs me surprit par la qualité quasi-professionnelle des chanteurs, choristes ou danseurs et par le nombre important des participants.  

Et l'on prit, en plein air, le traditionnel "Souper aux fêves" et l'on dégusta le "boudin noir". Et l'on dansa, dansa à tout âge... Et surtout, on parla fançais pendant trois jours, sans retenue, sans complexe, dans une folle ambiance bon enfant qui n'était pas sans me rappeler les fêtes d'antan de ma Normandie natale.

A ceux qui doutent de la vigueur de la survivance du fait français en Nouvelle-Angleterre, de l'amour de la langue et de la culture populaire française dans cette région des Etats-Unis, je n'aurai qu'un conseil à donner : consacrez quelques jours de vos congés de 1993 et allez assister au dixième Festival de la Bastille à Augusta, dans le Maine, pour chasser à jamais votre scepticisme !

 

Jean Moisson (1929-2011) dans la gazette de France-Louisiane/Franco-Américanie, septembre 1992.

Partager cet article

Repost 0
Published by louisiane.catalogne.over-blog.com
commenter cet article

commentaires