Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2010 6 11 /12 /décembre /2010 20:36

 

 

 

Mon amie Anastasia était avec son neveu Constant. Elle portait une robe longue avec des manches bouffantes et un grenat en pendentif dont l'éclat était avivé par le jeu des flammes du feu de cheminée proche de nous. Le serveur nous apporta la carte des plats et des vins. Au menu, il y avait de la salade au poulet cajun, salad with Cajun spiced chicken dans le texte. Nous commandâmes tous le même plat.

Anastasia avait été une grande chanteuse de jazz. Dans tous les cabarets de la Nouvelle-Orléans où elle était passée, dont le Krazy Korner dans le Vieux Carré ou Quartier Français, elle avait brûlé les planches, fait pleurer plus d'un admirateur et avait enthousiasmé des néophytes qui l'applaudissaient à tout rompre. Comme elle habitait à Western Elm avenue, on l'avait surnommée la Dame d'Elm. Son frère Constantin l'accompagnait alors au piano.

-Tu fumes !

-Quand je suis heureux, je fume.

-Tu sais Luc, mon pauvre Constantin ne méritait pas ce sort. On lui a fait des misères. Il est mort comme il a vécu, sur scène.

Nos plats arrivèrent et le sommelier remplit nos verres.

-Maintenant, c'est Constant qui me suit partout avec sa contrebasse. Mais les temps ne sont plus les mêmes. Le public est exigeant et ma voix s'affaiblit. Des organisateurs de spectacles me disent c'est bien ce que vous faîtes, je vous prendrai dans un an...deux ans...Et le temps passe.

Constant nous regardait sans rien dire.

-Et toi, que deviens-tu ?

-Oh moi, j'ai pris une chambre dans un hôtel dans le quartier avec une fenêtre au dessus du Café du Monde.

-Le Café du Monde ! On y sert de bons beignets et le café y est si "perfioumé". Avec Constantin j'y allais après le spectacle tard dans la nuit, déjà presque l'aube. Nous parlions jazz avec nos voisins de table. Ils étaient intarissables sur le revival et le be bop. Quand tu penses que maintenant les élèves de troisième année ne savent même pas qui est Chet Baker. Ce soir nous irons écouter du bon jazz. Oh dear, cette salade est delicious, et ce vin ! Les Américains aiment beaucoup le vin et ici il y en a de très bons. Qu'est-ce que c'est ?

-La cuvée des "Bons temps rouler".

-Tu sais love que je n'ai jamais été dans le pays cajun. Là bas, c'est différent, c'est une autre Amérique. Ma vie est ici.

Je voulus savoir si elle avait chanté à New York.

-Oui mais pas au Cotton Club, je n'étais pas assez capable de...Dans des petites salles. A la Nouvelle-Orléans, j'étais chez moi mais ailleurs je suis une inconnue. Ces types autour de nous doivent se demander qui peut bien être cette bonne femme avec sa robe extravagante qui mange une salade cajun à six mille miles de son village.

Anastasia était fatiguée et voulait se reposer. Après un crumble aux mûres et un dernier verre de vin, nous nous quittâmes avec promesse de nous revoir le soir même et son neveu la raccompagna à son hôtel. J'avais décidé de me promener au hasard dans la ville et de visiter un musée avant le souper. Mais mon amie avait du regagner son "village" comme elle disait et je ne revis jamais cette Dame d'Elm qui avait transcender les foules avec sa voix de velours qu'écoutaient aussi certains peintres quand ils peignaient dans leur atelier pour trouver l'inspiration et la fluidité des lignes de leurs tableaux.

Je partis donc seul vers un ailleurs et de nouvelles découvertes à travers cette ville dont j'avais tant rêvé depuis mes quinze ans, une sorte de terre promise ou d'Eldorado où la rigueur du temps me paraîtrait lointaine...

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by louisiane.catalogne.over-blog.com
commenter cet article

commentaires