Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mars 2013 4 28 /03 /mars /2013 12:30

Lafayette-Louisiane--1-.png

 

 

Aux Etats-Unis, au moins quarante villes et sept comtés portent le nom du héros de l'Indépendance américaine, Marie Joseph Paul Yves Roch Gilbert Motier, marquis de La Fayette. Au coeur du pays cajun, à deux heures de route de la Nouvelle-Orléans, dans une région colonisée dès 1763 lorsque les Acadiens, exilés de la Nouvelle Ecosse, émigrèrent en Louisiane, se trouve la ville de Lafayette.

 

Ville la plus importante de l'Acadiana - triangle qui couvre les paroisses du sud de l'Etat de Louisiane, de la rivière Sabine jusqu'aux faubourgs de la Nouvelle-Orléans en passant par la paroisse septentrionale d'Avoyelles, et que les Louisianais eux-mêmes appellent la "Louisiane Française", Lafayette (environ 120 600 habitants), a été fondée en 1823 sur le bayou Vermilion dont elle prit le nom : Vermilionville. C'est à la fin du 19ème siècle que Vermilionville sera débaptisée pour prendre le nom du marquis de La Fayette, natif de Chavaniac en Haute-Loire (France). "Aucune ville de l'Etat n'a connu pareille expansion. En dix ans (*) sa population a augmenté de près de 20 %. D'où son surnom de 'Hub city' (ville plaque tournante). Ce développement a pour facteur principal l'industrie pétrolière dont l'état-major, depuis 1950, s'est implanté là." Quelques 325 compagnies, opérant dans le golfe du Mexique, ont aujourd'hui préféré Lafayette au trop lointain Texas pour y implanter leur siège." (1) Découvert en 1901, le pétrole a fait en Louisiane l'objet d'une exploitation intensive à partir de 1938. "Et l'exploitation intensive du pétrole, des 'puits d'huile', comme nous disions, cette exploitation commençant vers 1940 a changé, en faisant la fortune de Lafayette, le visage de la Louisiane." (2)

"C'est à Lafayette que James Domengeaux, ancien sénateur et célèbre avocat d'affaires, a fondé le Codofil (Conseil pour le développement du français en Louisiane) en 1968. Cette organisation, qui lutte vigoureusement pour que la Louisiane devienne un Etat vraiment bilingue, attire chaque année des milliers de francophones du monde entier, principalement des Français, intéressés par cette pacifique bataille et curieux de retrouver ces cousins qu'ils avaient quelque peu oubliés." (1) Le siège du CODOFIL (Council for the Development of French in Louisiana) a son siège 217 West Main Street, dans un bâtiment d'un étage construit en 1898 dans le style rococo. Siège d'une banque jusqu'en 1906, il a servi d'hôtel de ville pendant trente-trois ans avant d'abriter une bibliothèque.

Lafayette est aussi le siège d'une grande université : University of Southwestern Louisiana (USL). Créée en 1901, on y forme des ingénieurs, des chimistes, des biologistes. "Ce campus mérite la visite... Ne serait-ce que pour admirer à l'entrée le lac des Cyprès, modèle réduit d'un marécage louisianais au fond duquel sommeillent quelques alligators." (1) L'université abrite aussi les studios de la radio KRVS - Radio Acadie (88.7 FM) qui diffusent quelques programmes en français comme en semaine de 5 heures à 7 heures "Bonjour Louisiane" de Pete Bergeron, "Dimanche Matin" de 9 heures à midi et encore "Bal de Dimanche Apres Midi" entre midi trente et 15 heures, émission présentée par Jules Guidry. Vous pouvez écouter ces programmes sur www.krvs.org

Pour fêter dignement le changement de nom de la ville à la fin du 19ème siècle, le Comité du centenaire de Lafayette a commandé au sculpteur français d'origine portugaise, Charles Correia (1930-1988) une statue du marquis de La Fayette. Inauguée en 1987, cette statue se trouve sur University avenue devant le 705 West.

"Lafayette est aussi, pour le touriste, le point de départ des excursions en pays acadien. De là on rayonnera facilement vers les terres de légende, les plantations aux romantiques demeures et les fabuleux marécages qui font penser à la naissance du monde." (1) 

 

 

(*) entre 1970 et 1980.

 

 

(1) La Louisiane aujourd'hui, Michel Tauriac (les éditions j.a., 1986).

(2) Moi, Jeanne Castille, de Louisiane, Jeanne Castille (Luneau Ascot Editeurs, 1982). 

 

 

Ci-dessus : quelques vues de Lafayette (Louisiane).  

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by louisiane.catalogne.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Tissot 13/11/2013 18:47

bonjour je dois faire un exposer sur la Louisiane et c'est pour 'avoir si vous s'auriez de la documentations ?