Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 18:37

017-copie-1 

"La Huella del crimen" - la trace du crime - est une série télévisée produite par une des chaînes de la TVE (Télévision publique espagnole) qui retrace les cas les plus effrayants en matière d'affaires judiciaires. Diffusée par la dite chaîne entre 1985 et 2010, cette série en trois phases a été réalisée par divers metteurs en scène et a été jouée par de grands acteurs espagnols. La première phase, qui date de 1985, se compose de 6 épisodes, la deuxième de 5 épisodes et la troisième tournée l'année dernière de 3 épisodes... en attendant la suite. Dans la deuxième phase qui date de 1991, un des épisodes s'intitule "El Crimen de Perpignan" : Le Crime de Perpignan. Cet épisode retrace l'histoire vraie d'un couple diabolique qui, en avril 1971, a fomenté un assassinat, projet qui heureusement n'a pu aboutir du fait de la mauvaise préparation du méfait. En 1971 donc, à Perpignan, un couple d'amants a projeté de commettre un crime et cette histoire est restée dans les annales de la police judiciaire pour la froideur et la préméditation des assassins. Juan Lopez, sadique mais mauviette, a conçu un plan pour assassiner son épouse et ainsi toucher une assurance afin de pouvoir vivre avec sa maîtresse, la jeune Josette Aguilar. Pour cela, il a manipulé Josette afin qu'elle perde ses scrupules et qu'elle soit capable de commettre un crime que lui-même n'était pas capable de perpétrer de ses propres mains.

L'épisode en question a été réalisé par le metteur en scène Rafael Moleon, auteur aussi de "Cuestion de Suerte" en 1996, "Mirada Liquida", et "Baton Rouge" (1988) avec Victoria Abril et Antonio Banderas. L'actrice Aitana Sanchez-Gijon qui joue dans cet épisode machiavélique, a aussi tourné dans "Bosque de Sombras" en 2005, film de Koldo Serra, avec Virginie Ledoyen et Luis Homar (*). L'affaire a fait grand bruit des deux côtés des Pyrénées car le protagoniste de l'histoire était de nationalité espagnole et l'affaire était jugée en France. Novembre 1972 est la date du procès des amants diaboliques. On rappelle à l'occasion les faits qui se sont déroulés dix-huit mois plus tôt : Juan Lopez, Espagnol de 34 ans et Josette, âgée seulement de 20 ans, comparaissaient alors pour la tentative d'assassinat sur la personne de Carmen Lopez, épouse de Juan, âgée de 26 ans. Juan et Josette ont voulu se débarrasser de Carmen en avril 1971 pour pouvoir se marier. Il s'agissait de maquiller le meurtre en accident. Pour mettre son projet à exécution, Juan a envisagé d'anesthésier son épouse et une fois inconsciente de faire en sorte qu'elle soit victime d'une chute. Mais le fils des Lopez a, par ses pleurs, réveillé sa mère qui a vu dans sa chambre une femme déguisée en homme qui s'apprêtait à lui appliquer du chloroforme sur le nez. Une brève lutte s'est alors engagée entre les deux femmes, et dans sa fuite, l'agresseur a oublié son sac à main avec ses papiers d'identité. La police n'eut donc aucun mal à retrouver la trace de la malfaiteuse. Le mari indélicat, qui était parti quelques jours en Espagne pour éloigner les soupçons, croyant le méfait accompli, a été cueilli facilement à son retour à Perpignan. Incarcéré, il tenta de se suicider en prison, s'évada mais fut rattrapé à la frontière franco-espagnole.

 

 

(*) Luis Homar a joué dans "Abrazos rotos" (Etreintes brisées) de Pedro Almodovar (2009).

 

Photo, Perpignan, la ville où se déroule l'épisode de la série espagnole "La Huella del crimen".     

Partager cet article

Repost 0
Published by louisiane.catalogne.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

michel.cristofol.over-blog.com 05/10/2011 11:36


Pas besoin de visionner les chaînes espagnoles pour ceux dont le goût se porterait sur les crimes de Perpignan, il suffit de lire le livre de l'avocat Etienne Nicolau ou d'écouter ses chroniques
sur France bleu Roussillon.


louisiane.catalogne.over-blog.com 05/10/2011 12:25



...Ou aller le voir au théâtre. 


J'ai été fier de voir que des réalisateurs espagnols avaient inséré dans une série consacrée à des affaires judiciaires qui avaient eu lieu en Espagne, un épisode qui se déroule à Perpignan.
Je ne connais pas en France de films tv intitulés le crime de Lerida ou le crime d'Olot, etc. la France étant un pays très franco-français. Pour exemple, la chaîne catalane 3/24 donne la
température qu'il fait à Perpignan ; France 3 ne donne jamais la température qu'il fait à Figueres !!! De plus en regardant la chaîne catalane, cela me fait un bon exercice linguistique.