Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 00:00

 

 

"Je vais vous mettre en examen pour délit de fuite et outrage à agent de la force publique." Allan avait envie de lui répondre : "Vous êtes gentil !". Mais il avait peur que le policier lui réponde : "Quoi ? Je pourrais aussi vous coller sur le dos un autre chef d'inculpation. Celui de vol dans un casino ; car c'est vous qui avez braqué une arme sur la tempe du croupier pour vous emparer de la recette ?" Allan se dit qu'il aurait mieux fait de regarder des variétés à la télé ou de ne pas prendre cette fille en stop. Car c'était bien comme cela que tout avait comencé. Il n'avait que vingt-trois ans quand il avait rencontré Typha. Lui prenait de l'essence à la station service, elle faisait du stop sur le parking du centre commercial. Ils s'étaient connus, ne s'étaient pas mariés et s'étaient quittés. Elle le trouvait trop conformiste, trop matérialiste, bref, trop près de ses sous. Elle, une enfant avec sa paille fichée dans la bouche quand elle buvait du soda en regardant à la télé cette série policière au titre pseudo-comique : Fun & raille. Meutres après meutres, vols après vols, agressions après agressions, elle ne connaissait du monde que son aspect pervers et malsain. Personne n'avait vu un couple aussi mal assorti. Lui, costume et cravate, maniaque, prudent sur la route, elle minijupe, désorganisée, dépensière. Ils se battaient souvent, se comprenaient rarement. Depuis qu'ils s'étaient séparés, le voisinage avait retrouvé sa tranquillité. Allan qui avait gardé la maison, était apprécié de ses voisins. Mais connaissant ce passé turbulent, ces derniers ne seraient pas surpris de voir Allan en prison pour la disparition de sa compagne. Parce que Typha s'était bel et bien évaporée dans la nature entre Canet et Saint Cyprien. Le corps n'avait pas été retrouvé mais tout accusait Allan. Typha avait braqué le croupier du casino pour faire comme dans les films et Allan l'avait fait disparaître et avait emporté le magot dans des sacs en papier. Voulant fuir la police, il aurait entrepris un demi tour sec et désespéré mais ce serait fait prendre comme un novice. Le policier n'était pas mécontent du résultat de son enquête. Celle-ci avait été menée prestement et elle allait lui faire gagner des échelons et son équipe allait se voir félicitée par le préfet pour son ardeur au travail. Seul Allan broyait du noir au fond de sa cellule. Demain il ferait les gros titres de la presse locale. Des journalistes iraient à la rencontre des gens de sa rue et mettraient en boîte les éloges entendus du genre, c'était-un-voisin-charmant-toujours-serviable ou je-ne-comprends-pas-ce-qui-a-pu-se-passer... Si au moins on retrouvait Typha, morte ou vive, cela nous éclairerait sur le déroulement de cette affaire. Un radar, une fille qui fait du stop sur le parking d'un casino et qu'on ne retrouve pas, voilà deux indices bien minces pour enfermer quelqu'un pendant vingt ans. 

Partager cet article

Repost 0
Published by louisiane.catalogne.over-blog.com
commenter cet article

commentaires