Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 08:07

 

 

Alors que le 16ème siècle commençait, les Bahamas, Cuba, Haïti, les Iles Vierges, le Brésil, la Dominique, Puerto Rico, la Jamaique, Trinidad, la Martinique, le Vénézuela et le Honduras étaient déjà découverts.

En Espagne, Ferdinand et Isabelle (morte en 1504) régnaient sur un pays qui commençait à s'enrichir. Au Portugal, le souverain était Manuel Ier. C'est au 16ème siècle que ces deux pays connurent un âge d'or, grâce à leurs empires coloniaux et à la politique de leurs souverains.

Les Portugais se tournèrent d'abord vers l'Inde avant de coloniser le Brésil. En 1509, Almeida assura à son pays la suprématie maritime dans l'océan Indien en battant la flotte d'Egypte à Diu. En 1510, Alfonse d'Albuberque s'empara de Goa et de Malacca en Inde. Puis d'Albuquerque atteignit les Moluques, îles aux épices.

Les Espagnols, de leur côté, continuèrent à explorer le Nouveau Monde, et en 1513, Nunez de Balboa traversa à pied l'isthme de Panama et découvrit un océan qu'il nomma Pacifique.

En 1516, Ferdinand s'éteignit et c'est son petit-fils qui lui succéda sous le nom de Charles Ier. Celui-ci ne monta sur le trône que l'année suivante, car né à Gand et élevé par sa tante à Malines, il lui fallait venir des Flandres. C'est le bateau qui fut choisi comme moyen pour qu'il puisse rejoindre l'Espagne, et la flotte princière accosta dans le petit port de Villaviciosa. Accueilli comme un étranger, le jeune roi eut un souvenir désagréable du premier contact qu'il eut avec ses sujets.

Outre l'Espagne et ses possessions d'outre-mer, Charles Ier possédait aussi Naples, la Sicile, la Sardaigne, héritage 088de sa mère Jeanne dite la Folle. A la mort de son grand-père, Maximilien Ier, empereur du Saint Empire Romain Germanique, survenue en 1519, Charles Ier reçut les Pays-Bas et la Franche-Comté. En 1519 toujours, la Diète de Francfort l'élut aussi empereur du Saint Empire. Charles Ier, devenu Charles Quint, quitta l'Espagne pour le Saint Empire, et délaissa ce pays jusqu'en 1522.

Charles Quint entra en guerre contre la France, et les armées de François Ier furent battues en Navarre, au Luxembourg et dans le Milanais.

En Espagne, les habitants des villes castillanes se soulevèrent à l'appel de Tolède, soulèvement dû à la volonté d'absolutisme du roi d'Espagne. Bien qu'absent du sol espagnol, Charles Quint réprima ce qu'on a appelé la révolte des Comuneros.

C'est toujours durant l'absence du roi d'Espagne que Fernao de Magalhaes, portugais au service de l'Espagne, réalisa le premier tour du monde. Parti de Séville avec cinq navires, il longea la côte de l'Amérique du Sud, avant d'être retenu pendant cinq mois en Patagonie à cause du mauvais temps. C'est le 21 novembre 1520 (quatorze mois après son départ) qu'il déboucha dans le grand océan dit Pacifique. En mars 1521, il atteignit les Mariannes. Le 27 avril, il fut tué aux Philippines par les indigènes de l'île de Cebu, mais le pilote Sebastian del Cano poursuivit le voyage et revint en Espagne en septembre 1522, un mois après le retour de Charles Quint en Espagne après ses expéditions guerrières. Dépourvu d'intérêt commercial, ce voyage permit néanmoins d'achever de démontrer la rotondité de la terre, et l'existence entre l'Atlantique et le Pacifique d'un continent indépendant de l'Asie.

Alors que Magalhaes réalisait le premier tour du monde, l'Amérique du Nord était explorée. En 1518, Diego Velasquez, gouverneur de Cuba, confia à Cortes la direction d'une expédition au Mexique, mais pris de méfiance, il décida de lui retirer cette tâche. Dès qu'il connut le revirement de son chef, Cortes brusqua son départ. Les bateaux de cette expédition accostèrent sur le rivage mexicain. Cortes prit aussitôt le titre de "colonisateur" et fit brûler solennellement ses vaisseaux. Il fonda au même endroit la ville de vera Cruz.

Né à Medellin (Extremadura) en 1485, Hernan Cortes quitta l'université de Salamanque à l'âge de dix-neuf ans pour aller chercher fortune dans le Nouveau Monde. Ayant quitté Cuba plus tôt que prévu, Cortes allait découvrir un pays merveilleux et riche en or.

Accueillis en libérateurs par la population du littoral, Cortes et ses hommes longèrent la côte jusqu'à Cempoala, puis s'enfoncèrent à l'intérieur des terres grâce à l'aide de quelques éclaireurs locaux. En passant par Tlaxcala et par Cholula, ils massacrèrent la population. Puis ils se dirigèrent vers la capitale de l'Empire Aztèque, Tenochtitlan. Moctezuma, empereur, laissa Cortes et ses hommes entrer dans la capitale, pour éviter le massacre de ses habitants. Mais Cortes prit l'empereur en otage (novembre 1519). Averti par ses hommes de l'arrivée au Mexique de soldats espagnols envoyés par Velasquez qui avait porté plainte contre Cortes, le conquistador dut s'absenter de Tenochtitlan pour se battre contre ses compatriotes devenus ses adversaires. Après les avoir battus, Cortes retourna à Tenochtitlan et ne trouva qu'une ville en révolte. En effet, pendant son absence, les lieutenants de Cortes avaient massacré plusieurs centaines de notables au cours d'une cérémonie religieuse. Cortes déclara alors une guerre ouverte aux Aztèques, mais essuya de lourdes pertes en hommes et en matériel, notamment lors de la "Nuit Triste" du mois de juillet 1520. Ce n'est qu'un an plus tard que Cortes réussit à s'emparer de Tenochtitlan.

Charles Quint combla Hernan Cortes d'honneurs et le nomma Capitaine général de la Nouvelle Espagne. En 1524, les Espagnols s'emparèrent du Guatémala, du Nicaragua et du Honduras et Francisco Pizarro (né à Trujillo en 1475) s'empara du Pérou en faisant assassiner l'empereur des Incas, Atahualpa.

 

 

Photo, mannequin de soldat espagnol du 16ème siècle (musée de l'Alcazaba de Malaga)  

Partager cet article

Repost 0
Published by louisiane.catalogne.over-blog.com
commenter cet article

commentaires