Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 09:54

Après avoir ravi de nombreux visiteurs au musée des Impressionnismes de Giverny (Eure) - village 'découvert' par Claude Monet en 1883 -, la section des tableaux impressionnistes de la Collection Clark (Williamstown, Massachussetts) est à la Caixa Forum de Barcelone jusqu'au 12 février 2012.

 

En avril 1874, eut lieu dans le studio du photographe Nadar, boulevard des Capucines à Paris (France), la première exposition d'un groupe de peintres qui avaient été rejetés par le Salon officiel : les impressionnistes. L'art européen entrait dans une période marquée par une série de changements importants qui, en peu de temps, conduisirent à faire abstraction de l'apparence, des couleurs naturelles, du thème et de la perspective, éléments qui, depuis la Renaissance, avaient caractérisé la représentation picturale.

Quand Sterling Clark s'installa à Paris en 1910, quelques-uns des représentants de cette révolution picturale peignaient encore. En 1916, il fit l'acquisition d'un tableau d'Auguste Renoir représentant une jeune fille faisant du crochet, tout attiré qu'il fut par la couleur et la sensualité de l'image féminine. Ce fut le début d'une passion qui le conduisit à réunir une extraordinaire collection d'oeuvres françaises de la fin du 19ème siècle et du début du siècle suivant. Clark ne partageait pas l'esprit iconoclaste propre aux nombreuses manifestations de l'art contemporain, mais au contraire, il cherchait la continuité entre les créations du passé et celles du présent. Les oeuvres qu'il acquit, principalement celles de la première période de l'impressionnisme allèrent tout de suite bien avec celles des maîtres anciens et avec la peinture de l'époque antérieure.

Cette exposition itinérante présente les oeuvres majeures de la Collection de peinture française de la Sterling and Francine Clark Art Institute de Williamstown (Massachussetts). Pour commencer, elle refait le chemin qui conduisit à l'impressionnisme, quand un groupe de peintres parmi lesquels Camille Corot, Jean-François Millet, Constant Troyon et Théodore Rousseau, se rendirent dans la forêt de Barbizon près de Fontainebleau, pour peindre au grand air. Traditionnellement, le paysage était la toile de fond des scènes mythologiques ou religieuses. Les artistes de l'Ecole de Barbizon le firent passer au premier plan et établirent comme une relation d'intimité avec lui, comme s'ils voulaient le fondre avec la nature.

Les impressionnistes marchèrent rapidement sur leurs pas. Les premières compositions de Claude Monet (1840 - 1926), Gustave Caillebotte (1848 - 1894), Alfred Sisley (1839 - 1899) tendèrent à retenir l'impression d'un instant de la journée, d'une manière magnifique et somptueuse par des effets de lumière et de couleur. Jusqu'en 1880, l'impressionnisme vécut un moment de plénitude avec l'oeuvre de Monet  et sa recherche de la beauté. Le tableau est alors le résultat de la superposition de touches individuelles qui crèent un effet d'explosion de la lumière. Le point de fuite disparaît et le paysage se transforme en objet de méditation transcendante.

Les impressionnistes rénovèrent aussi la peinture d'intérieur et la nature morte. Ils choisirent des thèmes simples liés à la vie quotidienne, la campagne ou la ville et ils les représentèrent comme personne ne l'avait fait avant, par des touches vibrantes qui recréent l'effet de lumière naturelle sur la surface des choses.

Renoir fut la grande passion de Clark : il réunit trente-neuf de ses peintures - des nus, des scènes de la vie moderne, des portraits, des autoportraits, des paysages, des natures mortes -, en attachant une attention toute particulière sur la première période de sa production, entre 1874 et 1880, la plus représentative de l'impressionnisme.

Toutes ces recherches nouvelles vivent, dans la Collection Clark, avec un art plus académique qui posait sur la toile des thèmes conventionnels : oeuvres historiques, religieuses, mythologiques et portraits de personnages importants.

La fin du pacours de l'exposition de Barcelone, porte un regard sur l'apport de peintres post impressionnistes, de Honoré Daumier à Toulouse-Lautrec, de Edgar Degas à Pierre Bonnard et Paul Gauguin : des couleurs vives et lumineuses qui ne sont pas toujours la représentation des couleurs véritables et une conception bidimensionnelle de l'espace en marge des lois de la perspective.

Sterling Clark transforma sa passion personnelle en un patrimoine collectif. En 1955, il créa son propre musée à Williamstown dans le Massachussetts qui est aujourd'hui un centre de référence pour tous les amoureux de la peinture avec des salles d'exposition et un centre de recherche et d'enseignement.

 

L'exposition "Impressionnistes. Maîtres français de la Collection Clark" est visible à la Caixa Forum de Barcelone, Avinguda de Francesc Ferrer i Guardia, 6-8 (Montjuïc), jusqu'au 12 février 2012, du lundi au vendredi de 10 heures à 20 heures, samedi et dimanche de 10 heures à 21 heures.

 

Texte ci-dessus : traduction partielle de la plaquette en castillan distribuée gratuitement à l'entrée de l'exposition.  

Partager cet article

Repost 0
Published by louisiane.catalogne.over-blog.com
commenter cet article

commentaires