Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juillet 2011 3 27 /07 /juillet /2011 09:35

FETNAT[1] 

Le formulaire de recensement, envoyé tous les dix ans à la population américaine, comporte plusieurs pages et une cinquantaine de questions auxquelles il faut répondre clairement. Un numéro de téléphone est demandé car l'administration peut appeler si elle ne comprend pas une réponse à une quelconque question. "What is Person 1' telephone number ? We may call this person if we don't understand an answer."

Depuis 1980, on demande de préciser l'ascendance ou son origine ethnique précise. Une question porte aussi sur la langue autre que l'anglais parlée à la maison. "Does this person speak a language other than English at home ? Yes, No. What is this language ? How well does this person speak English ? Very well, well, not well, not at all ?"

Le recensement effectué en 2000 montre que sur les 281 422 000 habitants que comptent les Etats-Unis, 6 813 000 se réclament d'une ascendance française dont 4 882 000 de Français, 1 860 000 de Canadiens français, 72 000 d'Acadiens (Cajuns). La moyenne nationale est donc de 2,4 % d'Américains qui se réclamaient d'ascendance française en 2000, avec un pic de 38,3 % dans le comté Coos, New Hampshire.

En ce qui concerne les personnes qui ont déclaré parler une autre langue que l'anglais à la maison, la moyenne nationale est de 17,9 % avec un pic de 92,1 % dans le comté Maverick, Texas. En Louisiane, c'est dans le sud de l'Etat que l'on parle une autre langue que l'anglais à la maison, essentiellement le français. Dans certaines paroisses, 20 % de la population se réclament d'une ascendance française : ce sont les Cajuns. En Nouvelle Angleterre, on retrouve ce chiffre de 20 % dans les comtés du nord du Maine ainsi que le long de la frontière entre le Canada et les Etats-Unis, et sur la bordure maritime des Etats du Maine, du Massachussetts et du Vermont : ce sont les Franco-américains, des descendants de Canadiens venus aux Etats-Unis principalement pour des raisons économiques à la fin du 19ème siècle. 

Les Acadiens sont les descendants de Français qui au 17ème siècle sont allés s'établir en Amérique du Nord. Surtout fermiers et pêcheurs, ils vivaient heureux et prospères dans leur nouveau pays. Malgré les invasions continuelles des Anglais, les Acadiens restaient fidèles au roi de France et à la religion catholique. Mais l'Acadie devient anglaise en 1713 et le gouverneur anglais de la Nouvelle Ecosse (nouveau nom de l'Acadie) exige que ses habitants d'ascendance française prêtent serment au roi d'Angleterre. Devant le refus catégorique des Acadiens, environ huit mille personnes sont déplacées et se retrouvent à errer le long des côtes américaines ; c'est le Grand Dérangement de 1755. Le gouverneur de Virginie ne permettant pas aux Acadiens de débarquer dans la colonie, certains naviguent jusqu'à Saint Domingue, d'autres vers la Louisiane devenue une colonie espagnole depuis deux ans, enfin d'autres, et ils sont environ 1 500, sont transportés en Angleterre où ils sont internés à Liverpool, Southampton, Falmouth et Bristol. En 1763, le roi de France, Louis XV, informé du sort malheureux des Acadiens internés en Angleterre, et parce qu'ils lui sont restés fidèles, fait rapatriés plus de 800 personnes en France et les installent sur la côte atlantique, principalement en Bretagne (Belle-Ile-en-mer) et dans le Poitou où leurs fermes s'échelonnent dans la commune d'Archigny sur ce que l'on appelle encore la ligne acadienne. Mais beaucoup n'ont qu'un rêve : aller en Louisiane, mais comme celle-ci est espagnole, c'est le roi Charles III d'Espagne qui doit donner son autorisation pour que les Acadiens s'y installent ; ce qu'ils font dès 1785. C'est pour cela que le nombre d'Américains se réclamant d'ascendance française est important dans l'Etat de la Louisiane. Mais de nos jours, la présence des Acadiens est aussi remarquable dans la province canadienne du Nouveau Brunswick, au Québec, et dans l'ouest de la France.

 

 

Photo reproduite avec l'aimable autorisation de Mouvement Amérique Française, association loi 1901 (voir notre article du 7 juillet 2011).

Partager cet article

Repost 0
Published by louisiane.catalogne.over-blog.com
commenter cet article

commentaires