Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juillet 2012 1 23 /07 /juillet /2012 16:06

numérisation0024

 

 

Jeudi 18 juillet : arrivée à New York à 14h20. Reconfirmation du vol retour et horaires. Après un voyage de vingt-quatre heures, j'arrive enfin à New York. Je suis fourbu. Mon idée première était de changer de car pour en prendre un autre en direction de Montréal. Dans mon petit carnet, j'avais d'ailleurs noté les horaires des cars Greyhound pour le Québec : 21h45 départ pour Montréal - arrivée à Montréal à 5h45. Je ne verrai jamais la grande ville de nos cousins québecois. Je renonce à tout nouveau trajet en autocar. Je téléphone à Tower Air pour reconfirmer mon vol retour, puis je compose le numéro de téléphone de M. Eugene M., la personne qui m'a accueilli durant mes premiers jours aux Etats-Unis (voir l'article sur la 1ère étape). C'est l'un de ses fils qui décroche. Je lui dis que je suis de retour à New York et que je reprends l'avion samedi. Il me dit : "Do you need accommodation ?" Cette phrase me sauve la vie ! Je saute sur l'occasion et réponds "oui" sans hésiter. Il me dit qu'il m'attendra à la gare de Floral Park dans une heure. Je saute dans le premier train de banlieue. Il est venu me chercher en cabriolet. Avec la chaleur qu'il fait cela fait du bien de rouler à vive allure dans cette voiture ! La radio hurle une chanson de Dire Straits, Money for nothing. Vingt minutes après, je retrouve la chambre que j'avais quittée trois semaines auparavant. Le soir, les M. sont invités à dîner chez des amis. Je ne suis pas convié mais ils me laissent leur maison en garde. Avant leur départ, je les prends en photo. Je passe la soirée à jouer avec la télécommande de leur télé. Je regarde surtout TNN (The Nashville Network), ma chaîne préférée.  

Le lendemain matin, je prends le train pour Manhattan. M. M. m'a dit que j'avais rendez-vous avec une de ses filles et que je déjeunerai avec elle au restaurant. Je me promène dans le quartier de Wall Street jusqu'à l'heure du déjeuner. Elle m'emmène dans un restaurant qu'elle connait. Puis elle m'invite à prendre un milk shake dans un autre établissement. La chaleur étouffante aurait du m'encourager à refuser d'ingurgiter ce breuvage maudit. La fille de M. M. repart vers son bureau et je déambule seul dans Lafayette Street avec mes maux d'estomac. Je dois m'arrêter dans plusieurs bars pour améliorer ma digestion. Je commande des verres de soda. Curieuse habitude qu'ont les Américains de sortir les verres du réfrigérateur, de les remplir de glaçons et d'y verser une boisson glacée. Tout ce glaçage me glace et me rend encore plus céliaque. Je m'arrête dans un musée dont je ne visite que le "restroom". Un moment d'accalmie m'entraîne vers le World Trade Center. Je ne remonte pas dans la Tour Sud comme il y a trois semaines mais je prends quelques photos, derniers clichés avant de quitter l'Amérique pour Paris. Au pied d'une des tours, de jeunes musiciens jouent des airs à la mode. L'un d'eux se met a chanter le grand succès de cet été 85, une chanson de Wham, Everything she wants : "And now you tell me that you're having a baby, I tell you that I'am happy if you want me to, But one step further and my back is break, If my best is not good enough, Then how can it be good enough for two..." Cette chanson avec les Tours en arrière plan sont mes derniers souvenirs de new York. Déjà, il faut reprendre l'avion pour la France... 

 

 

 

Photo, Wall Street, New York, NY.

Partager cet article

Repost 0
Published by louisiane.catalogne.over-blog.com
commenter cet article

commentaires