Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2010 2 21 /12 /décembre /2010 12:11

004-copie-1.JPG Le 19 décembre 2010 marquera l'histoire des chemins de fer avec la mise en circulation du premier TGV transpyrénéen entre Perpignan et Figueres. Il ne faut cependant pas perdre de vue que cette mise en service a été le fruit d'une longue histoire et de nombreuses tractations qui ont marqué la vie des chemins de fer dans le Midi.

 

En 1839 est inaugurée la ligne de Montpellier à Sète. En 1842, on prévoit la construction d'une voie allant de Bordeaux à Marseille en passant par Sète et Montpellier. Comme l'idée générale est de relier Paris aux frontières, la nouvelle ligne ne peut  éviter un embranchement vers Perpignan. embranchement qui à terme aboutira en Espagne.

De son côté, l'Espagne procède à la construction d'une ligne ferroviaire entre Murcie et Figueres. La direction de cette ligne Sud-Nord indique que c'est par les Pyrénées-Orientales que doit passer la ligne qui ira de France en Espagne.

Donc dès 1846, l'idée que Perpignan ne constitue qu'une étape dans la construction d'un chemin de fer transfrontalier 015-copie-1.JPGs'impose. On estime alors que la relation entre la France et l'Espagne doit emprunter le col du Perthus.

En 1852, sous l'égide des frères Péreire qui créent la Compagnie des Chemins de fer du midi et du canal latéral à la Garonne, la construction de 798 kilomètres de ligne dont celle entre Narbonne et Perpignan est engagée par décret, Diverses banques participent au capital de cette compagnie dont Rothschild et des financiers britanniques.   

Le 20 février 1858, le premier train en provenance de Narbonne entre en gare du Vernet au Nord de Perpignan. L'événement suscite des commentaires  enthousiastes comme celui-ci lu dans la presse locale : "Dimanche, le matin, pour voir arriver les locomotives, et le soir, pour les voir partir, il y avait foule. Le soir surtout, l'affluence des curieux était indescriptible sur la route du Vernet;"

 

La ligne doit être continuée. Mais par où ? Par le Perthus ou par la côte ?

Si l'idée de relier la ligne française à la ligne espagnole par le Perthus fait son chemin, des voix s'élèvent pour la faire passer le long de la côte, donc par Port-Vendres ce qui ne manque pas d'inquiéter le conseil d'arrondissement de Céret qui souhaite le chemein de fer pour le développement de la ville et de ses environs. Nous reviendrons dans un prochain article sur les raisons qui ont fait que la ligne a été envisagée par la côte, donc par Port-Vendres, et non par le col du Perthus.

Le conseil d'administration de la Compagnie du midi fait un rapport sur l'avancement des travaux de la ligne Perpignan-Cerbère en ces termes le 26 avril 1865 : "Les travaux entre Perpignan et Collioure sont très avancés. Le pont sur la Basse est à peu près terminé. Le premier lot qui vient à la suite et qui comprend le pont sur le Réart est complètement fini. Du co^té de Collioure, le souterrain de 540 mètres, compris entre Collioure et Argelès est entièrement percé."

La ligne entre Perpignan et Port-Vendres est inaugurée en 1867 et le 21 janvier 1878, a lieu l'inauguration à Port-Bou des lignes française et  espagnole qui relient la France et l'Espagne.

 

Photo, la nouvelle gare de Figueres-Vilafant     

 

  

Partager cet article

Repost 0
Published by louisiane.catalogne.over-blog.com
commenter cet article

commentaires