Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 15:41

038.JPG

 

 

PETITE BALLADE DES TROIS RIVIERES, Federico Garcia Lorca

 

 

Le fleuve Guadalquivir

va parmi oranges et olives.

Les deux rivières de Grenade

descendent de la neige au blé.

 

Hélas amour

qui s'en fut et ne vint !

 

Le fleuve Guadalquivir

a la barbe grenat.

Des rivières de Grenade,

l'une pleure et l'autre saigne.

 

Hélas amour

qui s'en fut dans l'air !

 

Pour les bateaux à voiles

Séville a un chemin ;

mais dans l'eau de Grenade

rament seuls les soupirs.

 

Hélas amour

qui s'en fut et ne vint !

 

Guadalquivir, haute tour

et vent dans les orangers.

Darro et Genil, tourelles

mortes sur les étangs.

 

Hélas amour

qui s'en fut dans l'air !

 

Qui dira que l'eau emporte

un feu follet de cris !

 

Hélas amour

qui s'en fut et ne vint !

 

Portela fleur d'orange, porte l'olive,

Andalousie, à tes mers.

 

Hélas, amour

qui s'en fut dans l'air !

 

 

 

Photo, une rue de Séville. 

Partager cet article

Repost 0
Published by louisiane.catalogne.over-blog.com
commenter cet article

commentaires