Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 08:06

 

 

L'un dit : J'en ai marre, dis !

Je dis : C'est à vendre, dis ? Parc'que ça m'dit.

L'un dit : Pas avant dimanche.

 

 

Gérard avait mis la radio comme ce matin... à fond. A l'aller, il y avait un jeu avec des questions et des candidats. L'animateur avait demandé : "Qui a peint Olympia en 1863 ?" Gérard dit, j'sais pas. Edouard Manet bien sûr ! Gérard dit que c'était une drôle d'idée de peindre une salle de spectacles. Je souris bêtement. Au retour, il y avait une émission où un psy reçoit des appels d'auditeurs angoissés qui se posent plein de questions sur leur avenir affectif. On ne savait pas si c'était une vraie fausse émission humoristique parce que le psy avait l'air de se moquer de son auditoire. C'était anima salace in corpore salaud pendant dix minutes. Après un animateur demanda à des personnes de l'appeler au 01 40 etc pour lui raconter leurs histoires d'amour. Gérard, pour occuper l'espace temps, parlait encore et encore : "C'est bientôt les élections pestilentielles ; j'sais pas pour qui j'vais m'vautrer !" L'espace nature, lui, était toujours occupé par ces deux ou trois cents flamants roses près de la berge de l'étang.

 

- ...En tout cas, dans votre roman Une semaine de chance qui met en scène deux adolescents qui viennent de vivre un événement marquant...

- ...C'est le moins que l'on puisse dire !

- ...au cours duquel un de leurs camarades de classe a trouvé la mort, il reste la confiance en l'avenir dans... dans cette histoire ?

- Je vais dire une banalité mais dans la vie rien n'est jamais fini. On peut se croire enfermé avec l'impression angoissante que l'on ne pourra plus avancer, mais il y a toujours ce passage infime qui fera que vous vous en sortirez.

- Il y a des gens cependant qui mettent fin à leurs jours ?

- Je ne dis pas que cela ne m'arrivera pas !

 

 

Je déteste les dîners entre amis. J'y suis mal à l'aise. Je m'y ennuie horriblement. Je n'ai rien à dire à quiconque. Je laisse les gens parler et finalement je constate qu'ils disent autant d'inepties que je ne pourrais en dire. Je préfère toutefois écouter à parler. Alors je mange beaucoup et je bois plus que de raison. Quelle épreuve !

J'aime les road-movies. J'aime voir ces gens en cavale. Quand on est en cavale, on ne fuit pas seulement parce que pourchassé par la police. On se fuit soi-même. On fuit sa vie, son passé. Il ya de la régénérescence dans la cavale. Bien peu de gens en sont capables.

 

 

Biographie non autorisée. Cette mention qui barre quelquefois la couverture d'un livre me fait toujours sourire. J'imagine la tête de Jean Lacouture découvrant sur la couverture de ses livres sur Léon Blum et de Gaulle, avec en travers, en lettres épaisses et disgrâcieuses, que ses biographies sont non autorisées. Et que dire d'André Maurois et ses biographies sur George Sand et Chateaubriand. La biographie n'est pas censurée, elle est seulement non autorisée et en vente libre. Il y a un petit côté voyeur : puisque la biographie n'est pas autorisée, on veut voir ce qu'il y a dedans. Et la personne ainsi auscultée se dédouane. L'inscription devient une valeur marchande ; c'est une D.M.A. : une Détaxe à la Mention Ajoutée.         

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by louisiane.catalogne.over-blog.com
commenter cet article

commentaires