Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 septembre 2013 2 10 /09 /septembre /2013 15:32

Depuis la destruction des tours jumelles du World Trade Center de New York (Etats-Unis), on ne parle plus que "des attentats du 11 septembre" comme si chacun de nous connaissait forcément l'année de cet événement. Pourtant d'autres 11 septembre ont marqué l'histoire du monde...

Demain, mercredi 11 septembre 2013, ce sera jour férié en Catalogne. Les Catalans commémoreront la défaite de leur armée devant celle du roi d'Espagne Philippe V, le 11 septembre 1714, et par voie de conséquence la fin de leurs libertés et de leur droit à disposer d'eux-mêmes. Une longue chaîne humaine devrait, du Perthus à Alcanar, rassembler des centaines de milliers de personnes comme la manifestation qui eut lieu l'an dernier à Barcelone en faveur de l'indépendance de cette région d'Espagne. Demain sera inauguré le nouvel espace "El Born" (du nom du quartier de Barcelone qui signifie "tournoi") dans un ancien marché couvert reconverti en centre culturel, lieu d'expositions et de rencontres. Le monument en souvenir de la bataille perdue se trouve à deux pas de là derrière l'église Santa Maria del Mar construite au 14ème siècle, qui est peut-être la plus belle église de la capitale catalane.

Demain sera aussi le quarantième anniversaire du coup d'Etat qui a renversé au Chili le président Salvador Allende. Le 11 septembre 1973, un putsch militaire grandement aidé par la CIA et le parti Républicain états-unien (celui-là même qui en 2002 nous expliquait qu'il fallait anéantir une dictature pour instaurer une démocratie) anéantissait une démocratie pour instaurer une dictature. Un mouvement démocratique avait porté Allende au pouvoir trois ans plus tôt "pour qu'il réalise des réformes, prenne des mesures de justice urgentes et arrache nos richesses nationales (*) des griffes étrangères. (...) Dans ce pays, dans son pays, on était en train de construire, au milieu de difficultés immenses, une société vraiment équitable, élevée sur la base de notre indépendance, de notre fierté nationale, de l'héroïsme des meilleurs d'entre nous. De notre côté, du côté de la révolution chilienne, se trouvaient la constitution et la loi, la démocratie et l'espoir." (1)

"Ce n'est pas donc une simple formule littéraire que d'affirmer que l'assassinat d'Allende fut un assassinat des institutions. Les généraux Pinochet et Palacios ne sont que les exécutants d'un crime auquel avaient collaboré, en plus du gouvernement des Etats-Unis, le Congrès national, le pouvoir judiciaire, la 'Controlaria' générale de la République et les partis politiques de la bourgeoisie." (2)

Ce coup d'Etat eut lieu dans l'indifférence générale, même en France. Qu'en a dit à l'époque André Malraux ? pourtant d'ordinaire si prompt à défendre la veuve et l'orphelin. Le général Pinochet restera au pouvoir jusqu'au début des années nonante. Il mourra en 2006 couvert d'honneurs et de médailles.

Le 11 septembre est donc devenu, par ces événements douloureux et dramatiques, une journée en faveur des libertés, de la démocratie, du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes.

(*) Salpêtre, charbon, cuivre.

(1) J'avoue que j'ai vécu, Pablo Neruda (décédé le 23 septembre 1973). Editions Gallimard, 1975.

(2) Chili : les raisons d'une défaite, Carlos Altamirano (Flammarion, 1979).

Drapeau indépendantiste à Girona (Catalogne).

Drapeau indépendantiste à Girona (Catalogne).

Partager cet article

Repost 0
Published by louisiane.catalogne.over-blog.com
commenter cet article

commentaires